Buzz, Nouvelles

Le rapper L’autre parle d’anxiété sur son nouveau EP


Déjà familiarisé avec la culture hip-hop à travers le breakdance, Frédérik Simard n’avait que 15 ans lorsqu’il a commencé à affiner sa plume. Fortement incluencé par le rap des années 90 et amateur de flows rapides et originaux, il prend le nom L’autre et dès 2014, essaie de se tailler une place en participant à des battles et des concours de rap. Il s’associe avec Phil Beaulieu et les deux acolytes donnent naissance au groupe LouFoq. Ensemble, ils participent au Festival international de la chanson de Granby en tant que demi-finalistes en 2018.

Cependant, derrière ces accomplissements, une réalité moins rose se cache. En effet, longtemps sous l’emprise de l’anxiété, le rappeur L’autre choisi d’utiliser ces moments de noirceur pour en faire la trame de fond de son plus récent EP, « Lumière du noir ». Plus qu’un témoignage de son expérience, son EP se veut aussi une façon d’aborder un sujet qui est encore considéré tabou dans le Québec contemporain. Selon lui, même s’il était déjà essentiel de parler ouvertement de ce thème, le contexte actuel de la pandémie rend encore plus importante la nécessité de discuter du bien-être psychologique des Québécois. Reconnaissant lui même avoir « souvent été dans le noir avec des pensées négatives, des questions, de l’incompréhension et de la frustration« , le rappeur veut utiliser ses expériences pour apporter un peu d’espoir à ceux pris avec des troubles anxieux.

Cet espoir sont ces petites lueurs que l’on aperçoit au bout du tunnel de temps en temps, c’est-à-dire la lumière du noir, d’ou le titre de son EP. Ce sont ces lueurs qui ont permis à L’autre de s’en sortir et de pouvoir tisser de vrais liens forts avec ses amis et même de retourner à l’école.

Toutes cette souffrance et ces maux mis en texte lui ont permis d’apprivoiser son coté sombre et de remonter à la surface. L’autre désire maintenant partager son vécu afin que les gens qui vivent avec cette réalité puissent maintenant se sentir écoutés et compris. Grâce à lui, le rap devient maintenant une ressource par laquelle il devient possible d’aller chercher de l’aide.

Alors que la majorité de la musique est signée par Bidz, L’autre s’est également entouré de Psycadelick pour la chanson « I » , de Flow365BEATS qui est venu prêter un coup de main à Bidz pour la pièce « Chargé » . Il a d’ailleurs aussi lui-même co-signé la musique du morceau « 5 avril ». On retrouve aussi les voix de M.I.G. sur « Chargé » et de Émilie Roy sur « DH ».

Mixé par La Maison RDP et Le Chum Productions, le EP est supporté visuellement par le vidéoclip « TDGS », une pièce écrite dans un des moments les plus sombres de la vie de L’autre. C’est d’ailleurs ce titre qui parle d’anxiété qui a donné de le ton de l’album. Le vidéoclip aborde sans tabou des thèmes comme la peur, trouver l’équilibre et l’espoir.

Pour visionner le vidéoclip la TDGS:

Pour écouter le EP « Lumière du noir » sur votre plateforme préférée: Lumiere Du Noir by L’Autre (songwhip.com)

Pour suivre L’autre sur Facebook: L’autre | Facebook

Pour suivre L’autre sur Instagram:(@checklautre) • Instagram

Previous ArticleNext Article